© Monique Moulié

La Tour de Termes d'Armagnac,

l'architecture médiévale gasconne par excellence

La Tour de Termes d’Armagnac se dresse, majestueuse, face aux vallées de l’Arros et de l’Adour. Gardienne de l’histoire des Seigneurs d’Armagnac dont Thibault fidèle compagnon de Jeanne d’Arc, elle attise les légendes autour de trésors cachés, de tunnels gigantesques… La construction du château remonte à la moitié du 13ème siècle. Ce palais médiéval d’exception demeure l’un des plus beaux témoignages de l’architecture médiévale gasconne.

mm.jpg Monique
Monique

Quand on grandit sous l’œil de la Tour de Termes, elle finit par vous appartenir un petit peu, elle s’ancre dans votre ADN, même à l’autre bout du monde vous pensez à elle.

Visiter la Tour de Termes d’Armagnac c’est découvrir la vie en Gascogne médiévale, avec des scènes de vie reconstituées dans les salles du donjon. L’une d’entre elles connait un très grand succès auprès des plus jeunes, il s’agit de celle consacrée à Charles de Batz, plus connu sous le nom de d’Artagnan !

Gravir les 36 mètres de la Tour, vous permet d’accéder à la plateforme et là, il ne reste pas grand-chose à dire… juste admirer la vue face aux Pyrénées…

Si vous prenez le temps de rencontrer des termois, ils vous conteront leurs histoires où la Tour a toujours un rôle majeur. Ils vous parleront des pierres où ils posent encore leurs oreilles espérant entendre les murmurent des secrets cachés.

Lorsqu’on nait Termois, on vit et respire avec la Tour, elle est là, bienveillante et rassurante. C’était notre terrain de jeu quand on était petit, elle n’était pas encore accessible à la visite, juste des pierres et des ronces… Mais on savait déjà qu’elle était importante, pas de mauvais mots étaient prononcés en sa présence !! Et puis les choses ont changé, on a pu s’approcher, la toucher, se l’approprier. C’était en 1985, nous, jeunes du village avions revêtu des costumes pour accueillir les premiers visiteurs, qu’est-ce qu’on était fier ! On savait qu’il se passait quelque chose d’important, et on avait raison !!! Regardez où nous en sommes 34 ans après !

C’est le seul site médiéval ouvert toute l’année, hiver comme été. On y retrouve des soirées cabarets, théâtres, concerts, contes, Halloween, chasses aux œufs… et surtout deux évènements majeurs : le grand spectacle estival du mois de juillet, ainsi que le rendez-vous désormais incontournable des Médiévales au début du mois d’août.

Une équipe de bénévoles passionnée fait vivre ce monument historique depuis des décennies. D’ici la fin de l’année 2019, de grands changements seront mis en place. Un nouveau bâtiment d’accueil est prévu, la scénographie des salles sera revisitée. Aussi, un stade de joute fixe aux dimensions impressionnantes (25 x 60 m) ouvrira. Il aura une capacité de 350 places en gradins, un équipement unique en France.

En savoir plus sur

Thibaut d'Armagnac

Thibaut d’Armagnac, fils cadet de Jean d’Armagnac seigneur de Termes, né en 1405, s’illustra par ses faits d’armes. Il est sans aucun doute le plus célèbre des habitants de Termes d’Armagnac !

En 1429, il est dans Orléans assiégé par les Anglais, et c’est là qu’il rencontre le 29 avril Jeanne d’Arc, venue au secours de la ville. Comme tous les capitaines de cette époque, il est très impressionné par la jeune fille, sa simplicité, son innocence et sa vaillance au combat. Il accompagna La Pucelle à Beaugency, à Patay, à Troyes et au sacre de Reims et lui restera fidèle jusqu’à la fin en témoignant lors de son procès de réhabilitation en 1455.

À plus de cinquante ans, il guerroie encore contre l’Anglais. Capitaine de Dreux en 1444, lieutenant du comte de Dunois à Harfleur en 1455, il devient grand bailli de Chartres et du pays chartrain jusqu’à sa mort en 1457.

Continuez la visite !

à proximité