© Cdtl 32
Les cornes et le jeu

Tradition taurine

En chacun des gascons sommeille un éleveur, un coup d’œil évaluant une vigueur, une noblesse, un poids, une allure. La tradition du jeu avec les cornes est vieille comme les civilisations et les peuples qui ont ensemencé nos horizons.

D’où les passions cousines pour la vache coursière et le taureau brave qui se donnent en spectacle côté piste et côté gradins.

La course landaise glorifie l’adresse et la « vista », l’agilité des écarteurs, des cordiers et des sauteurs. La corrida à l’espagnole privilégie ici la noblesse du taureau, la rugosité du combat et la sincérité de l’homme entre les cornes. Des arènes (Aignan, Marciac, Maubourguet, Plaisance, Riscle, Vic-Fezensac, Nogaro, on en passe) et deux élevages, à Saint-Christaud et Peyrusse-Grande enracinent ces traditions dans le vivant.

Michel Cardoze

cuadrilla1-d-dumont.jpg Course Landaise Cuadrilla

Cette page est en construction, merci de votre compréhension.