© Francis Vernhet

Ils donnent le tempo

côté coulisses
Olivier Ehret, gérant du restaurant le J’Go retrace une journée du festival

Je suis né à Vic-Fezensac, j’ai toujours aimé la vérité de notre nature. Ici rien ne triche. J’ai commencé à travailler au J’Go depuis l’âge de 16 ans. Mon patron est un homme attaché au Jazz, son beau-père, Francis Ester, était un fameux saxophoniste. Il passait tous ses étés à Marciac et il a même failli rentrer à l’école de Jazz…

Pendant le festival, la ville se réveille doucement entre 7h00 et 7h30. La place de l’hôtel de ville est calme. Les rues sont silencieuses, parce que la plupart sont interdites à la circulation.

10h00 Marciac s’éveille !

On commence à voir sortir quelques festivaliers, ils viennent prendre leurs petits déjeuners aux terrasses des cafés. Ils ont déjà le programme du jour en main, et on a parfois l’impression qu’ils ont dormi avec leurs chapeaux de paille.

Les stands du OFF commencent à ré-ouvrir. Peu à peu tout s’éveille. Les échos des voix résonnent en toutes les langues… C’est incroyablement cosmopolite !

On prépare l’établissement pour le premier rush. Pendant le festival on fait une moyenne de 600 couverts par jour avec 50 salariés !

L’esprit du festival commence vraiment vers 11h15 avec les premiers concerts gratuits du Bis sur la place de l’hôtel de ville. On sait quand les concerts démarrent parce que le son déferle plus fort dans les rues de la Bastide. Mais on sait aussi quand ils finissent ! Là, c’est la marée humaine qui déferle ! L’ambiance va aller crescendo tout au long de l’après-midi. La musique du Bis, rejoint les musiques des terrasses. C’est un savant mélange où pourtant tout reste distinct…il suffit d’un pas pour entrer dans un autre univers, vraiment, et laisser au creux de ses oreilles, les tonalités du concert précédent.

Des festivaliers viennent uniquement pour le concert sous chapiteau. Ils arrivent de tous les accès de Marciac pour converger vers la place principale.

19h00, commence la grande marée du soir ! Il ne faut pas oublier que nous sommes au pays de la richesse gastronomique. Le J’GO sert le traditionnel Porc noir de Bigorre mais à savoir qu’à Marciac vous dégusterez partout les bons plats du Sud-Ouest  !

Certains choisissent de dîner avant, d’autres après le concert. Et puis il y a ceux qui restent en terrasse et qui profitent de l’ambiance du centre village.

Entre minuit et 1h00, commence le ballet des voitures, le grand concert est terminé, mais dans le village la nuit ne fait que commencer ! Il y a toujours un piano quelque part, pour boire un dernier verre.

Victor, membre de la brigade verte !

« Je suis bénévole depuis 3 ans. Mon rôle est de sensibiliser les festivaliers aux gestes écologiques, au respect du site et de l’environnement. C’est une philosophie chère à l’esprit du Festival.

Quand je suis arrivé, j’étais plein d’a priori, de questionnements. Je me demandais comment tout était organisé. J’avoue que dès le premier jour de mon bénévolat, j’ai adoré. Je reviens chaque année depuis parce que l’ambiance est simplement fantastique. En tant que bénévole et en guise de défraiement on peut assister au concert du chapiteau gratuitement.  Pour un amoureux de la musique comme moi, c’est juste extraordinaire ».

à partir de

87.00€

par personne

Ça va Jazzer !
Séjour Festival estival

Un séjour à vos accords, construit selon vos envies, selon votre budget, selon le temps dont vous disposez…

Une offre comprenant, une soirée concert Festival Jazz in Marciac, une nuitée et petit déjeuner chez un de nos partenaires hébergeurs. Et selon vos envies, la visite d’un site touristique, le road trip Vinodyssée Coeur Sud-Ouest, une expérience à vivre.