© Brumont

Madiran et Pacherenc du Vic‑Bilh

un territoire, deux AOC

Au centre de notre Destination, à cheval sur les départements du Gers, des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées, les appellations Madiran et Pacherenc-du-Vic-Bilh se réclament une terre de vins, rouges de Madiran et blancs Pacherenc-du-Vic-Bilh, fruits de cépages autochtones.

Deux appellations superposées

Véritables ambassadeurs de leur région, les vins de Madiran portent haut et fort les couleurs de leur identité Sud-Ouest. Généreux, gourmands et vivants ils sont le reflet des hommes et des femmes qui les élaborent et présentent une diversité semblable à celle des paysages qui composent leur berceau de production, aux confins de trois départements : le Gers, les Pyrénées Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.

200 vignerons : 50 indépendants, 150 coopérateurs répartis sur 3 caves coopératives.

Madiran : 1400 hectares et Pacherenc du Vic-Bilh sec et doux : 300 hectares sur 37 communes sur les Pyrénées Atlantiques, le Gers et les Hautes-Pyrénées.

Cépages
Madiran cépages autorisés : le tannat, le cabernet sauvignon, le cabernet franc, le fer servadou. Pacherenc du Vic-Bilh : petit courbu, gros manseng, petit manseng, arrufiac.

Eveil des sens

Voulez-vous apprendre comment déguster au mieux du Madiran ?
Tout d’abord le servir à 16°. C’est la plus belle façon d’en dégager toute la richesse des arômes de fruits noirs tels que la cerise, la mûre, le cassis. Ample et dense, il est caractérisé par une belle fraîcheur, des tanins soyeux et des notes d’épices.

Devenez expert de la dégustation du Pacherenc du Vic-Bilh doux
Servez-le à 8 ou 10°. Il vous révélera alors toute sa palette aromatique. On retrouve dans les Pacherenc des arômes caractéristiques de la poire, du coing, des fruits de la passion, de fruits confits comme l’abricot, ou encore d’écorce d’orange, mais également des arômes de fruits secs tels que noisettes, noix ou encore miel.

Et si vous préfériez la dégustation du Pacherenc du Vic-Bilh sec ?
Le servir à 8 ou 10°. C’est à ces températures qu’il sera le plus marqué par des notes d’agrumes, de fruits exotiques comme l’ananas ou de fruits à chair blanche tels que la pêche ou l’abricot. Certains d’entre eux offrent des profils plus complexes évoluant sur des notes florales comme la glycine.

Accords mets et vins

Le Madiran est le compagnon idéal des apéritifs dînatoires à base de tapas en lien avec les produits iconiques du Sud-Ouest (chorizo, lard chorizo ou charcuterie d’une manière plus générale, poivron…). À table : il sera le parfait ambassadeur des viandes rouges grillées, plat de pâtes al dente ou d’un risotto, des fromages ou encore des desserts à base de cacao intense.

Le Madiran est un vin qui voyage bien et qui trouvera sa pleine dimension avec une cuisine épicée et riche en saveurs comme celle d’Inde : curry ou tandoori, ou encore de mets sucrés-salés type canard laqué ou tajine d’agneau aux pruneaux…

Les Pacherenc du Vic-Bilh doux sont des vins faciles à marier qui font la grandeur d’accords traditionnels tels que foie-gras, fromages à pâte persillée, cuisine sucrée-salée ou encore exotique, desserts aux fruits cuits ou confits.

Les Pacherenc du Vic-Bilh sec feront un sans-faute à l’apéritif et révèlent poissons crus ou grillés, viandes blanches ou encore fromages de brebis.