© Estelle Vasseur
Maigret ou Indiana Jones,

Sylvain Doussau

rencontre avec l’homme qui a retrouvé le Dieu Océan

Où le rencontrer ?

Musée archéologique – Office de Tourisme 140 Allée Larbanes 65700 Maubourguet

S’il est certes dépourvu du célèbre chapeau Fedora de l’aventurier Indiana Jones, ainsi que de la pipe du grand Maigret, il incarne pourtant un des plus audacieux enquêteur des temps modernes, un fabriquant de 200 000 ans d’histoires qui depuis sa petite enfance chemine en Bigerri (Bigorre), les yeux rivés au sol et ces besoins goupillés au corps et au coeur: Chercher, trouver, comprendre, transmettre ! Cet archéologue autodidacte voue sa vie depuis plus de 70 ans à percer les mystères de l’humanité. Un rendez-vous avec un destin incroyable qui dés la trouvaille de ce petit fusaïole de fileuse, marchera sur les traces de nos civilisations avec un goût des ruines, des objets et pierres aussi stratifié en son âme que les couches généalogiques de notre monde.

Il a ce visage du grand ANTIQUARIUS, celui qui se plonge dans le passé et qui cherche résolument, comme sa propre quête du Graal, à interpréter les sociétés. On ne vient pas du néant dit-il, et nous avons besoin du passé car le sapiens que nous sommes n’est pas plus intelligent que celui du paléolithique supérieur, n’en déplaise à nos égos, il s’appuie juste sur les connaissances des sociétés passées et disparues parfois…il coure contre ce temps qui tout consomme, tout dévore ! et il n’y échappera pas ! Il faut donc des passionnés comme Sylvain Doussau pour nous en conter l’histoire.

D’ailleurs, on ne peut s’empêcher de voir sur son visage, l’empreinte en filigrane, comme un nez et des yeux mémoires d’une race divine d »Okéanos le grand ! Mais si ! Regardez-bien, regardez-mieux !

C’est sa plus grande découverte ! Celle qui a justifié à Maubourguet, la création du musée : La mosaïque d’Okéanos ou Dieu Océan, mise à jour un matin d’Avril 1979 au lieu dit St Girons. Ce matin là, les charrues se fracassent sur des fondations qui s’avéreront être la partie thermale d’une villa antique. En son centre, médusés, émus, après plusieurs jours de dépoussiérage minutieux, quelques ébahis révèlent l’Embléma, la grande mosaïque ornementale du Frigidarium (le fond du bassin d’eau froide).

Pour mieux voir, envoles toi !

Nombreuses aussi les découvertes faites aux commandes de son ULM. De la haut, à certaines périodes du cycle des plantations agricoles, les couleurs des sillons sont des indices précieux pour interpréter les sous-sols et révéler ainsi des témoignages du passé.

Il n’a jamais cessé de mener de front son travail, et sa vocation, menant ses recherches sur plusieurs années et trouvant la justification de ses idées en faisant de nouvelles découvertes. Et pourtant, cet homme érudit de tous les mystères de la vie conclue ainsi : « Avec la vieillesse, on est au sommet de ses connaissances, on sait que plus on sait, moins on sait ! »

Les conseils de Sylvain

maubourguet-muse-guide-2-ev-otpva.jpg Sylvain Doussau, Musée de Maubourguet

Déguster une bouteille de Madiran, les jours de fêtes et avec modération, il faut savoir idées claires conserver ! Même si les Romains ont inventé la vigne, la meilleure façon de s’élever est encore de choisir de voler !

Comprendre le clivage qui perdure encore (les mauvaises langues le diront !) entre nos amis d’Aquitaine et la nouvelle Occitanie, en apprenant que cette séparation fait suite dès le 3ème siècle, à une requête d’un délégué de la citée de Dax expliquant ne pas parler la même langue ni avoir les mêmes coutumes que les autres provinces Romaines.

Sylvain