© Couleur Pixabay

AOP Floc de Gascogne

Fleuron (ou fleur) de Gascogne

Gascogne, la fête est un art de vivre et tout est prétexte à l’amusement : la gastronomie, les vins, la musique, les sports, les traditions… zoom sur les événements phares à ne pas manquer. Chaque année, le Floc de Gascogne donne rendez-vous à tous tout au long de l’été pour célébrer son univers, (re)découvrir son goût et rencontrer les vignerons !

Qu’est-ce que le Floc de Gascogne ?

« Lou Floc de Nouste », « le bouquet de fleurs de chez nous » fut ainsi baptisé Floc-de-Gascogne en 1976, date à laquelle il fût mis sur le marché.

Le Floc de Gascogne est un apéritif doux et sensuel élaboré d’après une recette traditionnelle du XVIe siècle : le fruit d’un mariage subtil entre 2/3 de jus de raisins frais et 1/3 de jeune Armagnac, issus des mêmes propriétés.

“Lou Floc” en occitan signifie “bouquet de fleurs”. L’Armagnac qui le compose dégage des arômes délicats de violette, de rose et de fleur de prunier.

En 2020, l’appellation Floc de Gascogne fêtera ses 30 ans !

Le Floc de Gascogne puise toute sa personnalité dans la diversité des cépages qui le compose et dans le savoir-faire des viticulteurs qui l’élaborent. Il a obtenu en 1990 l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). L’AOC atteste que le Floc de Gascogne provient d’une aire de production délimitée et que son élaboration répond aux critères d’un cahier des charges rigoureux. Se conformant aux réglementations européennes, il bénéficie depuis 2009 de l’Appellation d’Origine Protégée (AOP).

Le Floc de Gascogne puise son caractère dans son territoire de production qui se répartit sur 3 départements, à savoir le Gers (80%), les Landes et le Lot-et-Garonne.

On distingue trois régions de production : le Bas Armagnac, l’Armagnac Ténarèze et le Haut Armagnac ; soit un vignoble de 900 hectares qui a la forme d’une feuille de vigne.

Le vignoble gascon bénéficie de terres argilocalcaires et sableuses ainsi que d’un climat unique à la croisée de 3 influences : méditerranéenne, océanique et continentale. Cela confère au Floc de Gascogne équilibre, puissance aromatique ainsi qu’un caractère fruité et léger.

Le Floc de Gascogne, de la vigne au verre

ANNÉE 1 :

CHOIX DES PARCELLES ET DISTILLATION DE L’ARMAGNAC

On choisit les parcelles de vignes à fort potentiel qualitatif de différents cépages identifiés par l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité). Dans le même temps, on distille de l’Armagnac à fort degré qui servira à muter le jus de raisin l’année suivante.

ANNÉE 2 :

LES 4 SAISONS DU FLOC DE GASCOGNE, PRODUCTION DU JUS ET ÉLABORATION DU FLOC DE GASCOGNE

1 • L’hiver est là, c’est l’heure de la taille de la vigne permettant une bonne aération de la végétation. On procède également au liage, si nécessaire, qui consiste à attacher les branches à fruit au palissage sans entasser les bourgeons.

2 • Au printemps, au mois d’avril en particulier, la vigne s’éveille et commence à pousser. C’est l’heure du traitement avec une utilisation très raisonnée des traitements phytosanitaires. Pendant la croissance de la vigne, on canalise la végétation pour réduire les risques de maladie. Durant toute cette période on s’occupe également du sol.

3 • Dès le mois d’août, la vigne ralentit et termine sa croissance au profit de la maturation de ses fruits. C’est la véraison ! À ce stade le viticulteur va effectuer des contrôles de maturité. On recherche des raisins très aromatiques sans être ni trop acides ni trop sucrés. Une spécificité pour le Floc de Gascogne rouge, la maturité intervient en même temps que pour le blanc ce qui est inhabituel en production vinicole rouge !

4 • À l’automne, c’est le temps des vendanges. La récolte est amenée au chai le plus rapidement possible pour la protéger de l’oxydation qui dégrade les arômes variétaux du raisin. On met le jus en cuve et on récupère la partie claire pour procéder à la fameuse mutation.

5 • LE JUS EST PRÊT, IL EST CLARIFIÉ ET AROMATIQUE, IL NE RESTE QU’À LE MUTER !

Pour cela nous allons chercher l’Armagnac distillé l’année précédente, conservé en cuve inox ou vieux futs et aéré régulièrement pour perdre son agressivité. Le mutage est le mélange du jus et de l’Armagnac ! On place le jus de raisin au fond de la cuve puis on ajoute l’Armagnac en mélangeant délicatement, ensuite on continue les mélanges du Floc de Gascogne pendant quelques jours pour « marier » le jus de raisin et l’Armagnac.

6 • LA MISE EN BOUTEILLE AU PRINTEMPS

Le Floc de Gascogne se repose pendant quelques mois jusqu’en mars. Il est gouté régulièrement pour surveiller son évolution. Il doit être parfaitement « marié » avant d’être conditionné en bouteilles. La date de mise en marché est au plus tôt le 15 mars qui suit la récolte.

Une histoire de cépages uniques

Cépages dominants entrant dans la composition du Floc de Gascogne blanc : Le Colombard, Ugni-Blanc et le Gros Manseng.

Pour le Floc de Gascogne rouge : Le Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon et Merlot

Éveil des sens

À quel moment le déguster ?

Le Floc de Gascogne blanc puise dans le Colombard une finesse aromatique et fruitée avec des arômes d’agrumes ; dans l’Ugni-Blanc sa fraîcheur acide avec des arômes de fruits secs ; dans le Gros Manseng sa rondeur fruitée. De couleur jaune brillant, le Floc de Gascogne offre un nez puissant aux arômes riches et mûrs. Sa bouche est bien structurée, ronde et gouleyante.

Le Floc de Gascogne rouge est issu de cépages traditionnels : le Cabernet Sauvignon lui donne des parfums complexes de fruits rouges ; le Cabernet Franc des arômes de framboise ; le Merlot apporte une rondeur en bouche et le Tannat toute sa vigueur. D’une belle robe rubis, le Floc de Gascogne rouge se révèle plus charnu et plus charpenté que son homologue blanc. Ses arômes rappellent un bouquet de fruits rouges, avec une bouche ample et onctueuse.

Ses arômes floraux (violette, rose et fleur de prunier) donnent toute son originalité au produit.

Le petit guide de la dégustation du Floc de Gascogne :

  • L’examen visuel :

Porte sur la teinte, l’intensité, la limpidité et l’éclat du Floc de Gascogne.

Le nuancier ira du jaune pâle ou jaune citron pour du Floc de Gascogne blanc jeune jusqu’au jaune or pour du blanc plus évolué, issu de raisins surmaturés ou naturellement colorés comme le Gros Manseng.

Pour le Floc de Gascogne rouge jeune, la teinte doit être vive, de violacée à un peu plus brune. L’intensité colorante est indépendante de l’âge du Floc de Gascogne, elle est seulement liée au cépage, au terroir et à la durée de macération.

  • L’examen olfactif :

Porte sur les arômes du produit. Jeune, le Floc de Gascogne porte plutôt sur des arômes floraux issus de l’Armagnac. Après maturation, le floral va laisser sa place au fruité du jus de raisin.

En rouge, les principaux arômes portent sur les fruits rouges tels que le cassis, la framboise, la mure, la fraise… En blanc on retrouve des notes de violette, prune, poire, litchi, coing et miel.

  • L’examen gustatif :

Le Floc de Gascogne doit être servi très frais à sa température de consommation (5 – 7°C). Une fois en bouche, il se réchauffe ce qui permet de percevoir pleinement la richesse aromatique. On ne retrouve pas ou peu d’acidité, d’astringence, d’amertume et de piquant…

Accords met et vins

Blanc ou rouge, il se déguste très frais nature à l’apéritif (5-7°C), en cocktail, en digestif ou tout au long du repas. Le Floc de Gascogne accompagne à merveille foies gras, melon, fromages et desserts fruités comme des salades de fruits… Tout au long de la dégustation, il faut garder à l’idée que le Floc de Gascogne se déguste JEUNE, FRAIS ET FRUITÉ !